Bienvenue sur le blog du projet VINTAGE- Former et éduquer aux apprentissages linguistiques. Initié et coordonné parla fondation suisse ECAP, ce projet s’inscrit dans le cadre du programme européen Former et eduquer tout le long de la vie, sous-programme Key Activity 2 Languages, EAC. Six pays sont associés : la Suisse, la France, l’Allemagne, la Grèce, l’Italie et la Norvège. 

 Le projet Vintage a pour objet de promouvoir des pratiques d’enseignement des langues par des méthodes innovantes, afin de rendre les formations plus efficaces et plus adaptées à un contexte changeant. Il tient compte à la fois des besoins exprimés par les entreprises et par la société, et les attentes des apprenants. Le défi principal du Vintage est d'intégrer l’enseignement linguistique aux parcours de professionnalisation.

Pour les migrants comme pour les travailleurs et les étudiants mobiles, être capable de communiquer dans la langue du pays est primordial : c’est la clé pour participer à des activités sociales , avoir un meilleur accès au marché du travail et améliorer ses compétences professionnelles

Une idée domine : apprendre la langue d’abord, puis suivre une formation continue ou un apprentissage. Mais est-ce vrai ? Le projet Vintage postule que l’apprentissage d’une langue doit aller de pair avec le développement de sa carrière.

Ces dernières années, des résultats probants vont dans le sens d’une intégration des besoins du marché du travail dans les apprentissages linguistiques. Dans une prochaine étape, il faut intégrer l’enseignement d’une langue dans la formation continue.

Combiner les deux approches permet une plus grande motivation des apprenants et un meilleur apprentissage.  Il est plus efficace et moins coûteux d’associer les deux approches : les apprentissages linguistiques devenant partie intégrante de la formation continue. L'enseignement des langues à des publics adultes doit prendre en compte la didactique, les programmes standardisés et une pédagogie imposée. Or les enseignants/formateurs souhaitent développer une approche plus personnalisée et un suivi plus individuel, pour répondre aux besoins des apprenants et ainsi favoriser leur autonomie et leur responsabilité.

Le projet Vintage s'inspire du projet suisse "Fide - apprendre, enseigner, évaluer" (http://www.fide-info.ch/fr/), lancé par l'Office fédéral des migrations (ODM) dont l'objectif est l'intégration linguistique des migrants. Le projet Fide a une double approche : améliorer les cours de langue et définir des outils destinés à attester les compétences communicatives et langagières des participants. Il met en valeur des domaines communicatifs dans lesquels les publics migrants peuvent se reconnaître.

Les publics du projet Vintage ont un niveau de Français langue étrangère A2-B1 et répondent aux deux profils suivants : des étudiants étrangers après 28 ans (qui relèvent de la formation continue) et les apprentis ; des publics migrants peu ou pas qualifiés ou dont la qualification n’est pas reconnue sur le marché de travail français.